• Hot hot hot

    «G»

     

    • A trop forcer sur la gaudriole, à trop vouloir faire des galipettes, à chercher le point G, à faire la goulue, à crier à pleine gorge, on provoque la panne, la gestuelle ne suit plus. Anne-Marie

       

    • Pour atteindre le point G, il faut une bonne gestuelle, être goulue, savoir faire des galipettes sans soutien gorge: la gaudriole quoi! Christiane

       

    • Décidément, il était fait pour la gaudriole... les galipettes étaient sa principale occupation depuis son plus jeune âge. Il se vautrait comme les goulues de Toulouse Lautrec, sur ses victimes toujours consentantes... Il ne stoppait sa gestuelle qu'après avoir trouvé ce fameux point G qui, selon le cas, les faisait rire à gorge déployée, ou ronronner comme une chatte enfin conquise par le matou du quartier. Danielle

       

    • A ta gestuelle goulue lors de notre dernière galipette, j'ai hurlé à pleine gorge à l'effleurement du point G, quelle gaudriole! Margarita

       

    • Toulouse Lautrec était très admiratif de sa chère Goulue, elle si douée pour la gaudriole et les galipettes, lui si peu séduisant tant par son physique que par sa gestuelle. Tous les deux baignant dans les nimbes de l'absinthe était il seulement parvenu à lui faire découvrir le point G après lui avoir ôté son soutien-gorge? On peut se le demander... Nicole

       

    • L'explorateur s'enfonça dans la gorge profonde, bordée de végétation goulue. Il effectua sa gestuelle rituelle, pénétra davantage, atteignit le point G. Ah! Ce n'était pas une simple galipette, non, c'était bien plus que cela. Pourtant, il le savait: la gaudriole est sans issue. Véro


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :