• Florian 8/01/11

     

    «L»

    • Pour faire une séance de luminothérapie mieux vaut une lampe qu'un lustre par contre pour un bain de lune mieux vaut me laisser guider par une libellule qui va de liane en liane. Je verse une larme car je ne vois aucun lien entre la lumière lunaire et celle de la lampe ni entre la liane et le laurier! Carmen

       

    • D'ici je vois les lauriers du jardin, une libellule s'envole. Déjà la lune allume sa lampe douce, une liane bascule vers un lustre éveillé, une larme hésite au bout de tes yeux; c'est un lien intense et silencieux. Il te faut des soins: luminothérapie peut-être... Christiane. R

       

    • Une libellule couleur lune, tourne autour du lustre, elle vole trop près de la lampe et va se faire bruler les ailes, les larmes arrivent, soudain elle s'agrippe à la liane verte qui se trouve près du laurier rose et ce lien lui sauve la vie, sauvée par la luminothérapie. Joëlle.D

    •  

    •  

    • Aujourd'hui séance de luminothérapie sous la lumière de la lampe. Je rêve d'être une libellule et voler vers la lune. Il y a bien des lustres que je ne me suis pas cramponné à une liane pour survoler les lauriers du jardin. Ce moment de fantaisie me libère de mes liens. Je suis heureuse et mes larmes de joie coulent sur mon visage. Je repars en pleine forme. Joëlle. L

       

    • La pleine lune éclaire le jardin et sculpte les lauriers roses le long de l'allée. Il y a des lustres se promenaient, comme nous, des femmes libellules dont les larmes mouillaient le sol et dont les longues tresses, véritables lianes, tisaient des liens entre terre et ciel. Hélas il fait trop froid pour rester dehors, c'est l'hiver. Demain matin j'allumerai une demie-heure de lampe que tu m'as offerte à Noël pour une cure de luminothérapie. Lyliane

    •  

    •  

    • A la pleine lune j'ai retrouvé le norvégien pleurant à chaudes larmes et lampe et lustre dirigés sur son visage en guise de luminothérapie. Une libellule qui avait pris le fil de la lampe comme liane dansait telle une feuille de laurier au vent et ce lien la tua! Margarita

    •  

    •  

    • Il était en larmes en sortant de sa séance de luminothérapie. Le lustre, la lampe n'avaient pas fonctionné. Le médecin une immense libellule sur son teeshirt. Sur une assiette, quelques feuilles de laurier. Au mur, un tableau représentant la lune. L'homme l'avait mis sur un tabouret, des liens autour de son corps. En sortant il se précipita sur son téléphone portable pour appeler Lyliane «au secours». Aucun doute il avait du se tromper d'adresse. Marie.

       

    • J'ai vu dans la lune une libellule, elle volait en pleurant de toutes les larmes de son corps:

                 - Qu'as-tu libellule?

                - J'ai un lien attaché à mon antenne, je ne peux plus aller de liane en liane, j'ai  même        heurté une haie de lauriers, délivre moi humain et je pourrai de nouveau, voler au dessus de l'eau en voyant mon reflet entre les roseaux comme un reflet en luminothérapie. Marie-Jeanne.

    • L'homme rencontra le chamane ce soir là au cœur de la jungle. Il avançait prudemment se heurtant régulièrement à des lianes qui pendaient jusqu’au sol. La lune était pleine, c’était la période idéale pour réaliser l’expérience. Arrivé sur place,il vit le chaman assis en silence .Il n’avait même pas besoin de sa lampe électrique pour le voir. Le chamane lui demande de le rejoindre et de venir s’asseoir sur un lit de feuilles qui ressemblaient à du laurier puis il demanda à l’homme de lui donner une larme pour créer un lien avec les forces de la nature. Un peu interloqué, l’homme se força à se remémorer un souvenir qui pouvait lui faire monter les larmes. Il se rappela qu’il avait assisté à une conférence sur la luminothérapie. En entrant dans la salle il avait été intrigué par un curieux lustre et de fait il ne prêta pas attention où il posait les pieds. Il heurta alors une chaise qui le déséquilibra et le fît chuter. En tombant, il brisa le pendentif en forme de libellule qui appartenait à sa mère; celle-ci lui avait légué alors qu’elle rendait son dernier souffle. L’effet fut immédiat, il put offrir un torrent de larmes au chaman; l’expérience pouvait enfin commencer… Valérie

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :