• Epanouisement

    Nous avons posé la question : Que vous apportent les ateliers d’écriture ? Voici quelques réponses…

     

    La denière... jeudi 20 mars

    Pour faire le portrait de l'animatrice

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Choisir tout d’abord une valise<o:p></o:p>

    Une grande et jolie valise<o:p></o:p>

    La remplir de mots<o:p></o:p>

    Des mots doux, des mots joyeux<o:p></o:p>

    Mais aussi des mots forts<o:p></o:p>

    Et même quelques mots tristes<o:p></o:p>

    Faire ensuite une sélection de bons livres<o:p></o:p>

    Ajouter quelques poèmes,<o:p></o:p>

    Deux ou trois haïkus<o:p></o:p>

    Et une pile de disques bien choisis<o:p></o:p>

    Puis visiter les musées et les expos du moment<o:p></o:p>

    Et ne retenir que les meilleurs<o:p></o:p>

    Les déposer dans la valise<o:p></o:p>

    Saupoudrer le tout de belles images en couleur<o:p></o:p>

    Et de photographies en noir et blanc,<o:p></o:p>

    Très pures<o:p></o:p>

    Ne pas oublier, bien sûr,<o:p></o:p>

    D’ajouter une grosse dose d’attention<o:p></o:p>

    Une autre de respect, <o:p></o:p>

    Et une troisième de gentillesse<o:p></o:p>

    Des idées à foison,<o:p></o:p>

    Mais attention !<o:p></o:p>

    Des idées toujours positives !<o:p></o:p>

    Puis, lorsque la valise est bien remplie,<o:p></o:p>

    Tenter de la fermer.<o:p></o:p>

    Insister jusqu'à y parvenir<o:p></o:p>

    Puis partir en voyage<o:p></o:p>

    Peu importe où<o:p></o:p>

    L’essentiel étant d’aller à la rencontre de l’autre<o:p></o:p>

    Faire alors le tour du monde… <o:p></o:p>

    Au moins trois fois !<o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

                                                                                                                          Catherine<o:p></o:p>

     

     

    Pour moi, les ateliers de Marguy sont des  moments précieux. Je viens  
    m'y ressourcer, prendre un grand bol d'ondes positives, de confiance,  
    de joie de vivre, de dire, d'écrire... La petite flamme au fond de moi  
    se réveille devant l'enthousiasme de nos échanges. Le respect de  
    l'autre est toujours là, et vraiment j'aime ça !
    Tandis que nos idées communes me confirment l'importance et la beauté  
    de mon chemin de vie, nos différences m'ouvrent les yeux sur des  
    sentiers nouveaux, pour moi encore inexplorés, et qu'il me tente bien  
    de défricher... C.LR

     

    Terre d’encre<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Il s’est passé l’autre jour une chose très étrange. Nous étions réunis comme tous les soirs, assis en cercle autour du grand feu. Les soirées se passent ainsi chez nous. Les gens parlent, racontent leurs joies et leurs peines, ils rient et ils pleurent, ils se regardent, se sourient, ils s’écoutent, ils dansent ou bien ils chantent. Au centre du cercle, les flammes leur apportent la chaleur, la lumière et le crépitement qui les rassure. La joie est là.<o:p></o:p>

    L’autre jour donc, alors que tout le village était de la fête, les flammes se sont mises à se tortiller plus fort, à se déhancher. Et puis, nous les avons entendues siffloter ; puis siffler, de plus en plus fort. Tous nos regards étaient rivés sur le cercle de feu qui se déchaînait. Nous sentions qu’il allait se passer quelque chose d’important. Les flammes ont soudain viré au vert, puis au bleu. L’atmosphère entière devenait outremer, jusqu’à se refléter sur nos visages. Et, tandis que les flammes se calmaient, qu’elles mourraient doucement, des jets de liquide bleu jaillirent soudain de la terre, telle la lave sortant du volcan. <o:p></o:p>

    Nous avons attendu un moment que tout fût apaisé, et nous nous sommes approchés. Chacun avait ramassé une plume qu’il a trempée respectueusement dans le précieux liquide : et c’est ainsi que nous avons, au fil du temps, découvert la magie des mots ; celle-ci même qui nous réunit aujourd’hui autour de Marguy. Cathérine<o:p></o:p>

     

    <o:p>On vient pour écrire

    Ou bien pour lire<o:p></o:p>

    Ou pour écouter simplement <o:p></o:p>

    Ou épancher   quelque tourment<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conviviales ces petites réunions<o:p></o:p>

    Les mots pleuvent à foison<o:p></o:p>

    Les histoires s’enchainent <o:p></o:p>

    Ou se déchainent<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Des éclats de rire<o:p></o:p>

    Des mots pour  dire<o:p></o:p>

    Le poids du cœur<o:p></o:p>

    Toujours dans la bonne humeur<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Tout ce mélange de gaîté<o:p></o:p>

    Parfois accompagné<o:p></o:p>

    De bulles ou de sucré<o:p></o:p>

    Aide à passer une bonne soirée<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C’est un petit écrin<o:p></o:p>

    Où l’on se sent bien<o:p></o:p>

    C’est un petit bijou<o:p></o:p>

    Cet atelier d’écriture tout doux<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Merci à  notre petite fée des mots<o:p></o:p>

    Qui efface nos limites, nos maux<o:p></o:p>

    D’un regard, d’un sourire

     Et contribue à notre épanouir. MP

     

    <o:p>Un pur moment d'émotion et de joie, de liberté d'expression, riche d'échanges, un souffle qui m'aide à me dépasser. CPV</o:p>

    <o:p></o:p> 

    <o:p>

    L’atelier, c’est le plaisir de se découvrir dans la rencontre avec d’autres. <o:p></o:p>

    C’est le bonheur d’évoquer, grâce aux mots si riches de notre langue et de notre culture, multitudes de personnages, de lieux, d’émotions au simple moyen de notre crayon. <o:p></o:p>

    C’est la porte ouverte à notre imagination. Un moyen d’exprimer tout ce qu’on est et tout ce qu’on n’est pas, tout ce qui sera et tout ce qui ne sera pas. <o:p></o:p>

    C’est le plaisir de partager une même passion sous le regard bienveillant et encourageant de notre chef de file ; j’ai nommé Margarita.<o:p></o:p>

    Qu’elle en soit ici encore mille fois remerciée !               AL

    <o:p></o:p> 

    <o:p> </o:p>

    Extériorisation d'idées insoupçonnées. Capacité de délire littéraire en communauté ou individuel. Possibilité de se libérer, sans jugement d'autrui, dans un climat amical. Un moment de vie à cultiver. C.B.
     


     

    </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    </o:p>

  • Commentaires

    1
    nocensure
    Vendredi 23 Novembre 2007 à 11:17
    ça donne envie...c'est le paradis...
    2
    Pev poeme
    Lundi 3 Décembre 2007 à 12:44
    Que des" prises de têtes "sympathiques ! ? on est loin de la création solitaire où le seul appui est la propre résistance de son esprit...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :