• Cadavre exquis du vendredi 13 avril

     

    Cadavre exquis

    Un tout petit coquelicot. Mouloudji tu as immortalisé cette fleur de la passion. Faute de ce parfum, peut être pourrons-nous nous contenter d'un parfum plus classique rhum-raisins, jus de pomme, délice des dieux. Je te veux tout de suite, ici et maintenant, que vais je faire? De toutes ces fleurs de toutes ces odeurs et senteurs enivrantes qui nous rendent fou et folles, les fleurs sont folles quand vient l'été. Mais quand revient le soir et que la fraicheur tombe, alors les châles reviennent sur vos épaules frissonnantes petites fleurs de bouquet on vous jette à mes pieds vraiment est ce possible? Vive le printemps! Les petits oiseaux, les fleurs et... les présidentielles! A vos marques...

     

    Margarita, Christiane, Anne, François, Nicole, Danielle

    DICCO "O"  10/02/12 

     

     

    "Melle Nini, l'orang outan se vêtit de sa plus belle robe orange, se dit qu'elle avait fait assez d'origamis pour aujourd'hui, et, lasse de cette oligarchie qui n'était pas du tout de  son orientation, se précipita vers l'immeuble en ruine, et plus précisément, vers cet orifice qui l'attirait depuis si longtemps. Elle se dépêcha de plus en plus, mais arriva trop tard : la fête était finie, tout le monde avait plié bagage et l'occasion prévue pour son Orgasme.... aussi..!!.."

    Danielle


    votre commentaire
  • «H»

    • Un hibou heureux perché sur un hortensia devisait hier avec un hamster complètement hurluberlu. Christiane. P

       

    • Willy est ce que j'appellerais un hamster heureux! Depuis hier il est blotti dans le massif d'hortensias et ne veut plus en sortir. Il a vraiment tout de l'hurluberlu. Il passera ainsi ses nuits dehors, entre les cris des hiboux et celui des grenouilles. On est bien à la campagne. Danielle

       

    • Hier, un hibou hurluberlu était perché sur un hortensia. Le hamster le regardait heureux. Margarita

       

    • Le hamster n'est pas heureux. Depuis hier, un hibou hurluberlu s'est installé dans la grange près des hortensias, et ulule jour et nuit. Marie-Pierre

       

    • Hibou, caillou, chou... ça sent l'heureux temps de l'école primaire, c'était hier donc! Ah! Notre classe de CM1 où nous avions le droit d'avoir des hamsters dans une cage, de faire des semis, d'arroser l'hortensia bleu de la maîtresse... Je crois qu'au sein de cette école, dans notre classe nous passions tous pour des hurluberlus!!! Nicole

       

    • Hier hamster, aujourd'hui hibou, heureux et hurluberlu réfugié dans l'hortensia. Véro


    2 commentaires
  • «G»

     

    • A trop forcer sur la gaudriole, à trop vouloir faire des galipettes, à chercher le point G, à faire la goulue, à crier à pleine gorge, on provoque la panne, la gestuelle ne suit plus. Anne-Marie

       

    • Pour atteindre le point G, il faut une bonne gestuelle, être goulue, savoir faire des galipettes sans soutien gorge: la gaudriole quoi! Christiane

       

    • Décidément, il était fait pour la gaudriole... les galipettes étaient sa principale occupation depuis son plus jeune âge. Il se vautrait comme les goulues de Toulouse Lautrec, sur ses victimes toujours consentantes... Il ne stoppait sa gestuelle qu'après avoir trouvé ce fameux point G qui, selon le cas, les faisait rire à gorge déployée, ou ronronner comme une chatte enfin conquise par le matou du quartier. Danielle

       

    • A ta gestuelle goulue lors de notre dernière galipette, j'ai hurlé à pleine gorge à l'effleurement du point G, quelle gaudriole! Margarita

       

    • Toulouse Lautrec était très admiratif de sa chère Goulue, elle si douée pour la gaudriole et les galipettes, lui si peu séduisant tant par son physique que par sa gestuelle. Tous les deux baignant dans les nimbes de l'absinthe était il seulement parvenu à lui faire découvrir le point G après lui avoir ôté son soutien-gorge? On peut se le demander... Nicole

       

    • L'explorateur s'enfonça dans la gorge profonde, bordée de végétation goulue. Il effectua sa gestuelle rituelle, pénétra davantage, atteignit le point G. Ah! Ce n'était pas une simple galipette, non, c'était bien plus que cela. Pourtant, il le savait: la gaudriole est sans issue. Véro


    votre commentaire
  •  

    «F»

     

    • Au milieu de la farandole, une main légère, vient effleurer la sienne. Sa foufoune en frémit et elle s'enfuit, éperdue, heurtant au passage le frigidaire dans un élan frivole et fanfaron et s'écrase dans le fusain. Anne

     

    • Une foufoune frivole, lassée de cette farandole de fanfarons et de fantômes qui ne la faisait guère frémir, traversa la haie de fusains et se jeta sur le frigidaire. Christiane. A

       

    • Il décida qu'Annie serait sa dernière victime. Elle fut aussi la plus frivole et lorsque Fanfaron, le fantôme, lui apparut encore il sut que c'était la dernière fois, sa décision était prise. Il sortit de derrière la haie de fusains et se dirigea vers sa maison. Là, il retira de ses boîtes, toutes les foufounes qu'il avait religieusement conservées et les rangea, les unes accrochées aux autres, dans le frigidaire, en frémissant. C'était leur dernière farandole. Danielle

     

    • Les foufounes comme sorties d'un frigidaire dansaient en farandole devant un fantôme frémissant. Quelle frivolité! Dit le fanfaron devant cette toile au fusain! Margarita

       

    • Le petit fantôme poilu, dit «foufoune» danse la farandole sans frémir, fait son fanfaron frivole et trace au fusain des graffitis sur le frigidaire. Marinette

    •  

    • Derrière la haie de fusains, le croirez-vous, qui faisait le fanfaron? Un fantôme – Oui un fantôme! Je l'ai regardé, il a frémi. Mais ce n'est pas moi qui lui inspirait ce frémissement. Son regard passait par dessus son épaule. Je cherchais le point qu'il fixait. Je me retournai et ciel! De la porte entrouverte du frigidaire s'échappait une farandole de foufounes frivoles. Non mais, quelle sarabande. Martine

       

    • Un fantôme, un tantinet fanfaron, sortit subrepticement des fusains et se glissa au milieu de la farandole composée uniquement de femmes frivoles. L'une d'entre elles, à la foufoune trop en émoi, voire au bord du frémissement, décida d'aller se rafraichir les idées près du frigidaire. Nicole


    votre commentaire
  •  

    «E»

     

    • Un éléphant encore assommé par les emmerdes fume des cigarettes à l'eucalyptus dans l'espoir de s'éviter un emphysème. Il boit paisiblement son café sans édulcorant et laisse son regard se perdre dans l'encre de la nuit. Alice

       

    • L'éléphant a encore des emmerdes et se fait un sang d'encre. Il garde l'espoir d'apaiser son emphysème par une tisane à l'eucalyptus, adoucie d'une pincée d'édulcorant. Anne

       

    • Souffrant d'emphysème, une tasse d'eucalyptus à la main, il mit encore un édulcorant. Les yeux fixés sur son éléphant en albâtre; ça m'emmerde dit-il. Il se faisait un mauvais sang d'encre et perdait tout espoir. Christiane

       

    • Désespéré, l'éléphant se lamenta: encore des emmerdes en perspective! J'ai mis beaucoup trop d'édulcorant dans mon verre d'encre rouge; je ne vois qu'un seul remède; prendre un bon bain d'eucalyptus pour soigner ce maudit emphysème; c'est mon dernier espoir. Danielle

       

    • Je vais dénoncer mes emmerdes avec une encre couleur eucalyptus. Le médecin a mal soigné mon emphysème d'éléphant édulcorant l'espoir hypocritement encore. Margarita

       

    • L'éléphant en avait marre des emmerdes. Son désespoir avait la couleur de l'encre. Malgré des inhalations fréquentes à l'eucalyptus, son emphysème se manifestait encore. Il plaça ses derniers espoirs dans une tisane au citron additionnée d'édulcorant. Marie-Pierre

       

    • L'édulcorant à l'eucalyptus soigne l'emphysème de l'éléphant qui plein d'espoir use l'encre de son stylo pour écrire: «encore des emmerdes en perspective»! Nelly

       

    • Des emmerdes l'éléphant en a son compte; Son emphysème, pour commercer. Il a encore l'espoir de le guérir en respirant de l'eucalytus. Ou peut-être devrait il en faire des tisanes, avec les édulcorants pour passer le goût, et pourquoi pas de l'encre pour donner de la couleur, donc un peu de gaieté en prime. Véro

       


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique